CLUBS & BOITES (suite)

Il existait 4000 boites dans les années 1980, il y a aujourd'hui plus que 1500. Il existait 1500 clubs de muscu dans les années 1980, il en existe près de 5000 aujourd'hui avec une grande variété de propositions. Quels parallèles peut on faire ? Existe t il un lien ? Que signifie cet engouement ?



LES BOITES DE NUIT SUR LE DECLIN



Si les dj ont élevé en 1980 1985 la nuit au rang de culture, la démocratisation de la musique assistée par ordinateur, le mauvais alcool, la gestion brutale des entrées, l'ont tuée. La baisse de la qualité et de la diversité des musiques a définitivement enterré les boites de nuit. Le palace et les bains douches semblent bien d'un autre siècle. Exutoire de danse, les boites ont dans les années 80 90 développé leur propre courant de danse sportive (waacking, voguing, hip hop). Depuis la tecktonik, plus grand chose ne se passe d'un point de vue culturel et gestuel dans les boites, c'est dire...


Waacking, on prend le pari que l'héritage se transmettra dans les clubs de fitness


DES CLUBS DE SPORT LIEUX DE RENCONTRES



Tinder et consor font se rencontrer les gens de manière gratuite alors qu'un homme devra débourser 10 à 20 euros pour fouler la piste de danse. Le choix pour le garçon est donc vite fait. Les boites de nuit sont désertées et les clubs de sport, eux, économiquement très sains, envahis. Lieu de rencontres ne veut pas dire lieu de drague, mais bel et bien "voir d'autres gens". De l'auto-entrepreneur au retraité, tous deux isolés socialement, le club réunit des personnes dont les besoins sociaux sont assouvis le temps d'un entraînement.



classement salle rencontrer happn
Classement réalisé par Happn en 2018


LA FIN DES DJ STAR, LE DEBUT DES COACHS STARS



Les années 2000 ont consacré les platinistes stars. En 2019, afficher tel ou tel Dj ne suffit plus pour créer l'évènement. Dans le fitness, Véronique, de Véronique et Davina, a obtenu la distinction de chevalier de la légion d'honneur. Si l'anecdote prète à sourire, on peut imaginer que dans quelques années, des coachs-influenceurs, deviennent des références sportives autant qu'un Federer ou un Zidane. On observe aux Etats Unis des clubs dédiés à des personnalités, en France c'est Tibo In Shape qui ouvre le bal.




FITNESS : OBJET DE CULTURE



Un renversement s'est opéré marquant le déclin de l'esprit "TGIF" où l'on ne commencerait à vivre que dès le vendredi soir. Les burning man ou les tommorrow land ont fait leur temps et sont devenus grand public. Les branchés ont disparu de cette mouvance d'éclate ou le jeunisme est roi. Le fitness au contraire s'adresse à tous et devient un objet de désir social de toutes les générations : dans la publicité, dogme du corps sain, quantification. L'objet de culture inonde et est soutenu par toutes les industries : textile (Adidas et le crossfit), alimentaire (Feed, Yuka), service b2b (Gymlib). Tous les médias sont au diapason de cette culture porteuse du bien être sportif où le club de sport se positionne comme la nouvelle église. Il ne sera pas rare d'entendre des ados dire comme s'ils parlaient des boites : "j'ai commencé à aller en club de sport à 15 ans".


CHAMP DES POSSIBLES



Les membres ne viennent pas acheter un moment de sport, mais aussi un moment social, s'accaparer une part de culture. La nécessaire mise en relief d'un art de vivre, les avancées de la technologie vont prolonger pour les clubs les plus ambitieux l'experience et ne pas se contenter du sport. Ce qui les différencie déjà c'est le supplément d'âme et leur extension dans des domaines culturels :
Architecture, lieu, volume,
Décoration, soin des éclairages et matières
Coachs stars
Bien-être, sauna hammam, piscine
Soins, barbiers, massage
Restauration, boutique, bar, exposition

blanche paris fitness restaurant
Le magnifique restaurant Blanche avec Jean Imbert aux manettes, prolonge l'experience sportive



Laissez un avis, une question, un conseil, un tuyau, une adresse, une découverte...